Imprimer la page

Simone Weil et la question de l’éducation ouvrière

Grégory Chambat, N’Autre École, 12 juin 2012


Nombreuses sont les études qui interrogent la dimension pédagogique de la pensée de Simone Weil. La question éducative y apparaît en effet si ce n’est centrale, du moins transversale. Elle se prolonge et résiste tout au long d’une œuvre pourtant marquée par des renoncements et des revirements, et ce, jusqu’aux ultimes lignes tracées quelques temps avant sa mort, saisissante synthèse de ses multiples engagements : « Enseigner ce que c’est que connaître (au sens scientifique). » L’éducation, pour elle, n’a jamais été un pur sujet de spéculation. C’est une pratique concrète qu’elle a expérimentée personnellement : au sein de l’institution – même si ce fut de manière brève et chaotique (à peine plus de quatre années, du fait de ses nombreux problèmes de santé) – mais aussi en tant que militante syndicaliste, dans les cercles d’études et les universités ouvrières.



Article et bibliographie en ligne / téléchargement sur le site de N’Autre École
 


-18 septembre 2012-



Histoire de l’éducation








































































Histoire sociale et mémoire ouvrière