Imprimer la page

Solidarités formelles et informelles : les associations d’Italiens en France depuis 1945

Stéphane Mourlane, Cahiers de la Méditerranée, vol. 63, décembre 2001

Les associations d’Italiens connaissent en France un essor notable après la Seconde Guerre mondiale. Le ministère italien des Affaires étrangères recense, en 1980, 322 associations dans l’hexagone dont 233, soit 72,4 %, ont été créées depuis 1945
L’importance du phénomène est à mettre en relation avec la forte présence de l’immigration transalpine qui, jusqu’en 1962 constitue la première nationalité étrangère en France et se maintient, en 1975, au quatrième rang.
Des études sur l’associationnisme des migrants italiens, menées principalement pas des sociologues dans le cadre d’une approche socio-politique du fait migratoire, ont mis l’accent le lien entre cette croissance numérique et l’évolution socio-économique de l’immigration italienne.

Article sur le site revues.org


-11 décembre 2008-



Histoire en PACA, migrations et territoires













































































































































Le temps des Italiens