Imprimer la page

Squats. Un autre point de vue sur les migrants

Florence Bouillon (texte) et Freddy Muller (photos), Alternatives, février 2009

Les discriminations et la pénurie de logements sociaux ou bon marché se cumulent pour exclure les migrants du logement ordinaire et entraînent le développement de l’habitat précaire : hébergement, hôtels meublés et squats. Même si les conditions de vie dans ces derniers sont peu sécurisantes, le squat se révèle un lieu de luttes et de mobilisations collectives. Les migrants s’y organisent et s’entraident. L’expulsion du squat des “1000 de Cachan”, l’incendie de l’hôtel Opéra à Paris ont marqué les consciences : la violence policière, la détresse des familles, les conditions de vie dans l’insalubrité, étaient révélées à l’opinion publique. Cet ouvrage retrace l’histoire du logement des immigrés en France, raconte également le quotidien des squats à travers le récit de leurs parcours individuels et leurs luttes collectives, les images apportent enfin un éclairage sur la vie dans les squats, les mouvements de sans-papiers et de mal logés en France. En utilisant analyse, récit de squatters et photographie, ce livre interroge la condition de migrant aujourd’hui.

Visualisation de quelques pages du livre sur le site des éditions Alternatives

Présentation de l’ouvrage sur le site Photojournalisme.fr

Site de l’éditeur


-27 avril 2009-



Migrations