Imprimer la page

Structures, environnement et basculement dans le jihadisme

Luis Martinez, Cultures & Conflits n°69, Printemps 2008

Comment expliquer l’attrait pour le courant jihadiste de certains jeunes musulmans en France ?

Les étapes de la radicalisation commencent par la prise de conscience d’un monde musulman assiégé et agressé par l’Occident puis par la découverte du drame qui frappe les civils musulmans enfin par le devoir de jihad afin de leur venir en aide.

Cette aide prend deux formes : soit par le recours au jihad défensif en partant en Irak ou en Afghanistan ; soit par le jihad offensif en acceptant de frapper ici même l’agresseur, en occurrence un pays occidental. Il reste à aider les candidats potentiels à surmonter l’interdit de tuer des civils. L’environnement dans lequel ils évoluent met à leur disposition une infrastructure qui permet de solutionner un certains nombres d’inquiétudes. Bien évidemment chaque candidat potentiel appréhende le basculement dans la violence à partir de ses connaissances et de son expérience.

L’article sur le site de la revue Cultures & Conflits

Luis Martinez est directeur de recherche au CERI-Sciences Po. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages : La Guerre civile en Algérie, Paris, Karthala, 1997 ; The Libyan Paradox, Londres, Hurst, 2007 et The Enigma of Islamist Violence, Blom A., Bucaille L. (eds), Londres, Hurst, 2007.


-27 octobre 2008-



Politique