Imprimer la page

Suppression de la carte scolaire : des effets programmés…

Marie Duru-Bellat, la vie des idées, novembre 2007

La France ne sera pas le premier pays à abolir bientôt son système de sectorisation scolaire (la fameuse « carte scolaire »). Au lieu de spéculer sur les effets possibles d’une telle réforme, il est préférable d’aller voir ailleurs ce que la « liberté de choix » a produit…

« A l’heure où la suppression de la carte scolaire est programmée, on n’en est plus aux conjectures quant aux effets que la « libéralisation » du choix de l’établissement pourrait très vite produire. Car, pour peu que l’on déplace le regard hors de l’Hexagone, les effets du choix sont clairs et parfaitement connus. Un texte récent d’un chercheur belge en apporte une nouvelle démonstration : il s’agit de l’étude de Nico Hirtt, « Impact de la liberté de choix sur l’équité des systèmes éducatifs ouest-européens », publiée en ligne sur le site de l’Appel pour une école démocratique (Aped, Bruxelles).. »

Lire l’article sur le site laviedesidees.fr, magazine gratuit d’analyse et d’information sur le débat d’idées.


-29 novembre 2007-



École et Territoires