Imprimer la page

Travailler aux marges. Un cordon sanitaire pour la société ?

Education permanente n°179, septembre 2009

Délinquants et toxicomanes, squatteurs et sans-papiers, SDF et RMIstes, handicapés et « inemployables » : tous perturbent à leur manière la tranquillité de l’espace public. Leurs différences pèsent parfois peu au regard de ce trait qui les unit, celui d’être indésirables. Pour venir en aide aux personnes en difficulté et tenir à l’écart les plus gênantes pour l’ordre public, un cordon sanitaire s’est progressivement constitué, composé d’une multitude de professionnels chargés de désigner pour aider, séparer pour mieux intégrer, isoler pour soigner, enfermer pour éduquer, éloigner pour punir...

Quelles sont aujourd’hui les populations auxquelles ce cordon sanitaire s’adresse ? Comment se manifestent la marginalité et les troubles de l’ordre public qu’elles suscitent ? Quels professionnels ont désormais pour mission de maintenir la cohésion sociale par l’accompagnement de certaines catégories de populations et leur invisibilisation dans l’espace public ? Comment la formation de ces professionnels prend-elle en compte les ambiguïtés de leur activité et comment peut-elle les armer pour en déjouer les pièges, les accompagner dans leurs missions paradoxales ? Telles sont les questions que ce dossier propose de mettre au cœur de la réflexion..

 

Sommaire et bon de commande sur le site de la revue

 


-7 septembre 2009-



Discrimination / Inégalités









































































































































































































Quartiers et périphéries