Imprimer la page

Une question de choix

Éditorial de Pedro Vianna et sommaire de la revue Migrations Société n°139, janvier-février 2012

Une fois de plus, à l’approche d’échéances électorales nationales, le thème de l’immigration est placé sous les feux de la rampe de la politique-spectacle.
Une fois de plus, petites phrases assassines, propos sibyllins, faux-fuyants, hyperboles, chiffres détachés de leur contexte, concepts non définis, simplifications outrancières, préjugés d’un autre âge parés des atours du sens commun, généralisations abusives d’incidents bien réels, tout cela pullule, envahit le quotidien, fait la une, fait jaser, fait grincer des dents et fait aussi perdre du temps à ceux qui, travaillant sérieusement sur le sujet, ne peuvent quand même pas laisser dire n’importe quoi et font ce que leur permet le peu de moyens média¬tiques dont ils disposent.
Une fois de plus, la "question" de l’immigration devient une sorte de centre autour duquel gravitent les préoccupations essentielles de la société, toutes ses peurs, réelles ou fantasmées : chômage, affaiblissement de la protection sociale, insécurité, "perte des valeurs". Et au "problème" abstrait de l’"émigration" correspondent les boucs émissaires bien concrets que sont les immigrés, rendus responsables directs ou indirects des régressions sociales - souvent présentées comme inévitables - imposées à la majorité de la population par des politiques qui aboutissent au creusement continuel des inégalités économiques.


 Édito complet en téléchargement

Sommaire de Migrations Société, Vol, 24 - n° 139 "Les catholiques et les migrations" en téléchargement


-18 août 2014-



Migrations