Accueil > Ressources

Rapports

Descendants d’immigrés de deuxième génération en France : une importante surmortalité chez les hommes d’origine nord-africaine

Etude et entretien avec Michel Guillot, INED, juin 2019


Alors que la probabilité estimée de décès entre 18 et 65 ans s’élève à 162 pour 1 000 pour les hommes de la population de référence, elle est 1,7 fois plus élevée pour les hommes nés en France de deux parents immigrés d’Afrique du Nord (276 pour 1 000). Elle est en revanche plus faible pour ceux de la deuxième génération d’origine sud-européenne (106 pour 1 000), ainsi que pour les hommes immigrés de première génération toutes origines confondues.

(...) Ces premiers résultats en matière de mortalité montrent que les nombreux désavantages auxquels font face les hommes d’origine nord-africaine de deuxième génération en France comportent une dimension de santé publique importante et inconnue jusqu’ici. Ils sont particulièrement significatifs étant donné la taille de la population d’origine nord-africaine en France ainsi que les nombreuses difficultés socio-économiques et les phénomènes de discrimination auxquels elle est déjà confrontée.

Entretien avec Michel Guillot, directeur de recherches

Présentation et téléchargement de l’étude sur le site de l’INED

Partagez

Rendez-vous d'ACT

Les acteurs de la Biennale Histoires mémoires ont la parole

Entretiens vidéos, ACT pour le réseau Sociétés Migrantes à suivre

Autres actualités

Animer et dynamiser les temps collectifs

Formation - La Mèche et le Point de Croix - du 17 au 20 février - Marseille à suivre

Ressources

Décolonisations, la série documentaire événement en 3 épisodes à suivre
Les acteurs de la Biennale Histoires mémoires ont la parole à suivre
Une année en Méditerranée #2 à suivre
Coming Out : La diversité de genre dans le système alimentaire à suivre
« Migrations et asile : la pratique du plaidoyer vue par des associations » à suivre

Mise à jour : mardi 14 janvier 2020 | Mentions légales | Plan du site |