Accueil > Ressources

Articles

Le handicap, un impensé des enseignements disciplinaires ?

Article de Cécile Morin, CLHEE, juin 2019


Alors que les élèves handicapés sont de plus en plus nombreux à être scolarisés en milieu ordinaire, à défaut de l’être tous et malgré le manque criant de moyens pour les accompagner, les représentations du handicap véhiculées dans les enseignements disciplinaires relèvent encore largement de l’ordre de l’impensé. En effet, si la scolarisation de ces élèves fait l’objet d’une littérature relative aux dispositifs spécifiques d’« inclusion » dans les classes, force est de constater par contraste, un déficit de réflexion et d’analyse critique des effets de la parole tenue sur le handicap, ou de son absence, dans les enseignements dispensés à l’école.

Il y a là pourtant un enjeu majeur : d’abord parce que les personnes handicapées constituent une population particulièrement dominée socialement et politiquement – rappelons par exemple que la discrimination en raison du handicap est la première cause de saisine du défenseur des droits. Mais aussi parce que la vigueur des représentations qui essentialisent les personnes handicapées conduit nombre d’enfants et d’adolescents à intérioriser une vision dépréciée d’eux-mêmes, à se sentir illégitimes, et, en l’absence de contre-discours ou de récits alternatifs à ces représentations dominantes, à se construire dans le désamour de soi, de leur corps, sans possibilité d’identification positive.

Car pour sortir de l’aliénation qu’engendre la circularité des discours et des images validistes qui présentent avec une redoutable constance le handicap comme une tragédie individuelle, et comme un problème voire un fardeau pour la société, il faut, à un moment de son parcours, rencontrer une parole, un texte, qui reconnaissent le caractère arbitraire des normes valido-centrées organisant le monde social. Une parole, un texte, qui ouvrent la possibilité de s’émanciper des assignations identitaires et des stéréotypes auxquels ces jeunes sont constamment renvoyés. Et, sauf à renoncer totalement à la vocation émancipatrice de l’enseignement scolaire, il serait souhaitable que cette parole soit d’abord entendue à l’école.

Texte intégral sur le site du Collectif Lutte et Handicaps pour l’Egalité et l’Emancipation (CLHEE)

Partagez

Rendez-vous d'ACT

Entretiens vidéos

Les acteurs de la Biennale Histoires mémoires ont la parole à suivre

Discriminations vécues : Impacts et stratégies collectives

Atelier - ACT - 22 novembre - Marseille à suivre

Qui se rue sur qui ? Les migrations, enjeu euro-africain ou enjeu panafricain ?

Conférence - 3 décembre - BMVR - Marseille à suivre

Autres actualités

Balades urbaines Joliette/Panier et Belsunce/Noailles

Migrantour - du 12 au 24 novembre - Marseille à suivre

Festival OQP Opération Quartiers Populaires

Spectacle protéiforme - Théâtre de l’oeuvre - du 24 au 30 novembre - Marseille à suivre

Marges de manOEuvre

Projection- débat - Cinéma Le Gyptis - 27 novembre - Marseille à suivre

Exil et autres textes

Lecture - 29 novembre - Toulon à suivre

Louise Michel et les libertés

Balade urbaine - 30 novembre - Marseille à suivre

6è Assises des luttes contre l’Afrophobie Négrophobie

Rencontres - 30 novembre - Parc Chanot - Marseille à suivre

Ressources

Entretiens vidéos à suivre
Nouveau numéro de la revue "Une année en Méditerranée" à suivre
« Il n’y a pas de crise de la masculinité » à suivre
Carte blanche. L’État contre les étrangers à suivre
Stéréotypes/Stéréomeufs à suivre

Mise à jour : jeudi 21 novembre 2019 | Mentions légales | Plan du site |