Accueil > Ressources

Articles

« Des Noirs, des Arabes et des musulmans sont partie prenante de la classe ouvrière »

Entretien inédit avec Saïd Bouamama, Ballast, mai 2018


Malcolm X savait résumer les choses ; il disait : « par tous les moyens nécessaires ». Je vous réponds donc les deux : poser les questions qui fâchent et se montrer intransigeants, quitte à se frotter ; participer à toutes les luttes communes : face à l’ennemi, face aux flics, un commun se crée par-delà les clivages de couleur. On a des victoires, on ne part pas de rien : certaines questions propres aux personnes issues de l’immigration étaient littéralement inaudibles au sein du mouvement social. Je suis moi-même invité dans certaines sections syndicales et je peux exprimer des opinions qui étaient, il y a quelques années, perçues comme une source de « division de la classe ouvrière ». Je n’oublie pas qu’on a affaire à des gens sincères : j’ai connu de vrais militants de la lutte des classes aveugles sur la question des immigrés. Il faut enlever les œillères car ils ne sont pas malhonnêtes. Ce n’est donc pas l’un ou l’autre mais l’un et l’autre : poser nos propres questions et participer aux combats communs.

https://www.revue-ballast.fr/said-bouamama/

Partagez

Rendez-vous d'ACT

Parmi les visages d’Approches Cultures et Territoires

Portrait de Soraya Guendouz Arab dans La Marseillaise à suivre

Autres actualités

Bon débarras !

Théâtre - 04 mars - Théâtre Durance - Château-Arnoux-St-Auban à suivre

Ressources

Le Pouvoir d’agir des citoyens - Dhers Georges à suivre
Prostitution coloniale et post-coloniale - La colonie à suivre
Le sociographe N° 67 - Souffrance sociale et solidarités à suivre
Le travail « contrarié » de la direction d’école - Frédéric Grimaud à suivre
Le Triangle et l’Hexagone - Maboula Soumahoro à suivre

Mise à jour : lundi 10 février 2020 | Mentions légales | Plan du site |